Oggy et les cafards - Vincent Artaud - BOriginal

AVIS DES INTERNAUTES

 

LINE UP

Piano – Laurent Coq
Batterie – David Grébil
Contrebasse – Vincent Artaud
Violon solo – Julie Jean-Marie
Chanteur – Thomas de Pourquery
L’Orchestre Paris Symphonic Orchestra

PARTAGER
Oggy et les cafards - Vincent Artaud - BOriginal

VINCENT ARTAUD

OGGY ET LES CAFARDS LE FILM

Sortie : 05/08/2013
Format :
REF : BO-007
8 €

Résumé

La bande originale d’Oggy et les cafards Le film est composée par Vincent Artaud. Film réalisé par Olivier Jean-Marie, sorti en salle le 07 Août 2013.

Pour la première fois l’histoire d’Oggy et les Cafards a été portée au cinéma. Le film étant sans paroles, le défi à relever sur le plan musical était de taille et le choix du compositeur Vincent Artaud n’a pas été fortuit puisque celui-ci s’est déjà notamment illustré en signant les arrangements du film The Artist.
Vincent Artaud a réussi a transposer l’univers musical de la série Oggy pour le grand écran : le côté bric-à-brac de la musique originale a été gardé, de même que l’utilisation d’instruments aux sonorités humoristiques et les ponctuations spécifiques au dessin animé, mais Vincent Artaud y a ajouté la dimension épique des aventures portées à l’écran ; la musique accompagne l’évolution du film avec des couleurs différentes par époque, ainsi, des percussions tribales illustrent la préhistoire et un grand orchestre philharmonique la fin du film.

Videos

En savoir +

LE MOT DE VINCENT ARTAUD
Ecrire de la musique pour un cartoon est une occasion extraordinaire, au sens premier du mot. C’est un exercice passionnant pour un compositeur car la musique doit se substituer au dialogue, exprimer les sentiments des personnages et également soutenir leurs actions. Autant d’éléments qui inspirent, orientent l’écriture de façon inédite, inattendue et parfois même dictent quasiment la partition.
Alors que tout ceci pourrait paraître contraignant, j’ai vécu une agréable sensation de liberté tout au long du processus de création, une sensation jubilatoire de pouvoir toujours laisser libre cours à mon imaginaire musical et me laisser surprendre.
J’ai le sentiment aujourd’hui grâce à ce travail d’avoir pu progresser en tant que musicien.

LE MOT D’OLIVIER JEAN-MARIE
Le film étant sans parole, cela représentait un sacré défi car je ne voulais pas que Vincent cède à la tentation d’illustrer les actions, mais qu’il se concentre plutôt sur les émotions des personnages, les ambiances des scènes, et la narration de l’histoire. Dans chaque séquence, il fallait qu’il se focalise sur le personnage le plus important à un moment donné, puis qu’il identifie où l’intérêt du spectateur se reporte ensuite, afin de suivre les sentiments, les atmosphères, et les étapes du récit. Je voulais aussi que la musique réponde à deux impératifs :
– Le film est une histoire d’évolution et je voulais que la musique, d’une manière subtile, accompagne cette évolution avec des couleurs différentes par époques : des percussions tribales sur la préhistoire et un grand orchestre philharmonique à la fin. Le trait n’est pas forcé mais je tenais à ce que la conception de la musique suive cette idée d’évolution.
– Ensuite, il s’agissait bien sûr de la transposition de l’univers musical d’Oggy, la série, à Oggy, le film, c’est-à-dire au grand écran. Il a fallu à la fois garder le côté bric-à-brac de la musique originale, l’utilisation d’instruments rigolos, les ponctuations cartoon mais aussi apporter au projet la dimension épique des aventures portées à l’écran. L’écriture des scénarios étant plus complexe, l’écriture des partitions qui soulignent cette narration doivent l’être aussi. Alors imaginez comme nous avons été heureux en entendant les versions définitives de ses musiques, interprétées par un orchestre de 70 musiciens. Quarante violons pour souligner un gag d’Oggy, quel plaisir!!

SYNOPSIS
Depuis la nuit des temps, deux forces s’affrontent en un combat perpétuel, total et sans pitié. Un combat dont nous ne soupçonnions pas l’existence malgré sa férocité. Ce choc de titans, cette lutte ancestrale, cette bataille qui perdure à travers les âges, ce n’est pas celle du bien contre le mal… C’est celle d’Oggy contre les cafards !

TRACKLISTING
01.Générique
02.La vie au village
03.Poursuite néolithique
04. Voyage de Cro-magnon
05. Le voyage de Jack
06. Les Piranhas
07. Les méchants chiens
08. Oggy et Olivia
09. Oggy passe à l’action
10. La danse des chiens
11. Oggy et Jack vont à la chasse
12. La statue du roi
13. Le Défilé
14. La romance d’Oggy
15. Les cafards montent un plan
16. Oggy et Jack galopent
17. L’évasion
18. Thème d’Olivia
19. 31 Décembre 1899
20. Chez Sherlock
21. Les cafards volent la clé puis la bombe
22. Enquête dans la boutique
23. Carnaby street
24. L’hélicoptère
25. Poursuite aérienne
26. Big Ben
27. La fête de fin d’année
28. Oggy-wan

Oggy et les cafards - Vincent Artaud - BOriginal

AVIS DES INTERNAUTES

 

LINE UP

Piano – Laurent Coq
Batterie – David Grébil
Contrebasse – Vincent Artaud
Violon solo – Julie Jean-Marie
Chanteur – Thomas de Pourquery
L’Orchestre Paris Symphonic Orchestra